Visualiser

Ce que la science nous dit au sujet de la créativité

par Heather Freiser

Cinq raisons scientifiques de libérer l’artiste en soi

Temps de lecture : 04 min.

LIRE CET ARTICLE


Dans le monde connecté d’aujourd’hui, au rythme toujours plus soutenu, trouver du temps pour des activités créatives peut sembler un luxe plus qu’une nécessité.

Mais si nous vous disions que le temps consacré à la créativité est tout aussi important que l’exercice ou le repos ? Que vous vous sentiriez mieux, sur le plan professionnel aussi bien que personnel, en lui accordant de la place dans votre emploi du temps ?

Cette idée est loin d’être aussi folle qu’elle en a l’air. Les découvertes scientifiques récentes ont montré que la créativité est essentielle à une vie saine, heureuse et productive.

Voici donc, selon les chercheurs, cinq raisons de sortir de votre routine pour voir où votre imagination vous emmène.

Une étude commandée par Dropbox a démontré que la satisfaction au travail est plus élevée dans les milieux de travail qui sont « collectivement créatifs » ou, en d’autres termes, plus flexibles et plus collaboratifs.

En l’occurrence, « souple et collaboratif » signifient que vous êtes libre de consacrer du temps aux activités de votre choix. Selon la Harvard Business Review, les entreprises qui souhaitent faire preuve de créativité auraient intérêt à autoriser leurs employés à faire ce qui est habituellement perçu comme une « perte de temps » mais qui leur permet d’élargir leurs connaissances ou de partager leurs idées (surfer sur internet ou lire, par exemple).

Le professeur Girija Kaimal, de la Drexel University, a étudié les effets de la pratique de l’art sur les hormones liées au stress dans l’organisme.

L’expérience :

39 adultes, de 18 à 59 ans, ont été invités à créer des œuvres d’art pendant 45 minutes.

Le matériel :

Marqueurs, papier, argile, ciseaux et matériaux de collage

L’approche scientifique :

Avant ce travail artistique, les chercheurs ont enregistré le taux de cortisol des participants. (Le cortisol est un indicateur biologique qui est associé directement au stress.)

Après le travail de création artistique, les chercheurs ont mesuré de nouveau le niveau de cortisol des participants.

Les résultats :

Après, environ 75 % des participants affichaient un niveau plus bas de cortisol, ce qui indique un niveau inférieur de stress.

Le Dr Kelly Lambert, professeur de psychologie à l’Université de Richmond, a démontré que les travaux manuels satisfont notre besoin primal de fabriquer des choses et favorisent le bien-être psychologique. La recherche a ainsi démontré que les activités suivantes participent à notre bonheur :

  • Le tricot
  • La menuiserie
  • Le jardinage

Toutes ces activités diminuent le stress et soulagent l’anxiété, permettant de lutter contre la dépression.

CNN a rapporté que les personnes qui se lancent dans des projets artisanaux lorsqu’ils atteignent la quarantaine (ou plus) ont 45 % de chances en moins de développer des problèmes cognitifs tels que la démence.

Voici des moyens faciles d’être créatif à tout âge :

  • Entretenir des fleurs.
  • Participer à un atelier de peinture.
  • Tenir un journal intime.

Dans une étude réalisée en 2010, Semir Zeki, neurobiologiste à l’University College de Londres, a scanné le cerveau de volontaires qui devaient regarder 28 photos.

Il a découvert que l’observation d’œuvres d’art entraîne une augmentation de la dopamine et de l’activité dans le cortex frontal du cerveau, ce qui génère des sentiments de plaisir similaires à ceux engendrés par l’amour.


Ou même encore laisser votre esprit vagabonder.

Si les ateliers créatifs ne vous plaisent pas, une autre solution existe : passer un moment assis à ne rien faire du tout peut vous faire le plus grand bien.

Une recherche menée par Jonathan Schooler, professeur de psychologie et de sciences du cerveau à l’Université de Californie à Santa Barbara, a révélé que les gens sont plus créatifs après avoir laissé leur esprit vagabonder.