Inspiration TED

Quand les bibliothèques deviennent des centres culturels, les conférences TEDx y font entrer le public

par Becky Chung

Les bibliothèques ont été, pendant longtemps, des lieux où rechercher des informations et engager le dialogue. Aujourd’hui, les conférences TEDx révèlent comment elles peuvent être le lien avec la fracture numérique du 21e siècle et rassembler les communautés.

Temps de lecture: 06 min

LIRE CET ARTICLE


Quand l’architecte Joshua Prince-Ramus a restructuré la bibliothèque centrale de Seattle, lui et son équipe n’ont pas essayé de redéfinir l’avenir des livres ou des bibliothèques. Ils ont simplement conçu leurs plans en s’inspirant de deux idées fondamentales: les livres sont une forme de technologie, et les bibliothèques sont tout autant une plate-forme sociale qu’un foyer d’accueil pour les médias. Joshua Prince-Ramus ne le savait encore, maisil avait anticipé ce qui allait se passer. Huit ans plus tard, les bibliothèques du monde entier s’adaptent à l’univers du numérique en se transformant peu à peu en véritables centres d’accueil des communautés. L’organisation de conférences TEDx est une façon pour elles d’ancrer leur nouvelle identité.

Il existe trois bibliothèques publiques à Juneau en Alaska: l’une est un havre au beau milieu d’un centre commercial, une autre est un avant-poste logé à côté de la protection incendie locale, et la troisième, une succursale principale en haut d’un parking surplombant le détroit de Gastineau. Robert Barr, directeur des trois établissements, était intéressé par l’organisation d’une conférence TEDx car la plateforme partage cette mission de renforcer l’engagement civique de la communauté. « Les bibliothèques sont toute désignées pour ce travail d’implication civique, car ce sont des espaces qui valorisent l’objectivité et la neutralité, » explique-t-il. Robert Barr a identifié la bibliothèque publique de Juneau comme l’endroit idéal pour permettre aux membres de la communauté de discuter ouvertement, de débattre et d’assimiler les questions de sociétés, complexes et stimulantes, abordées lors de ces conférences.

Pour le premier événement de la TEDx Juneau Library, qui s’est tenu en centre-ville, Robert Barr avait choisi le thème du « Bonheur », regroupant l’argumentation de Malcolm Gladwell sur la nature du choix avec les recherches de Dan Gilbert portant sur la science du bonheur, et la passion de Ben Zander pour la musique classique. Après le visionnage, l’assistance a échangé avec enthousiasme sur la définition du bonheur.

Depuis, les conférences mensuelles ont continué à se faire dans ce format, couvrant un large éventail de sujets, de la communication au succès en passant par l’éducation et la créativité.

« Les technologies devenant de plus en plus présentes dans notre vie quotidienne, nous avons facilement tendance à interagir uniquement avec des personnes qui pensent exactement comme nous, » constate Robert Barr. « Dans l’intérêt de notre démocratie et pour que notre mode de vie fonctionne, nous devons apprendre à créer du consensus et du compromis en travaillant avec les gens, en pensant avec les gens, en parlant avec les gens, surtout s’ils sont un peu en dehors de notre zone de confort ».

Petar Lukačić a mis en place la TEDx Koprivnica Library, la seule conférence TEDx tenue dans une bibliothèque en Europe. Il fait écho aux réflexions de Robert Barr sur le rôle des bibliothèques. « Elles sont ouvertes à tous et offrent des services qui aident à l’apprentissage formel et informel, » dit-il. Pour lui, ce ne sont pas seulement des lieux où l’on vient emprunter des livres, ce sont de véritables centres d’accueil du public où l’on encourage l’apprentissage tout au long de la vie. Avant de connaître TEDx, Petar Lukačić et son équipe avaient déjà commencé la projection de conférences TED et d’autres films éducatifs à un petit groupe d’habitués. Quand ils ont découvert le programme TEDx, ils ont tout de suite demandé une licence. À partir de là, ils ont commencé à faire venir des conférenciers locaux en plus des projections de vidéos TED Talks.

Tous les évènements de la TEDx Koprivnica Library ont un thème commun, précise Petar Lukačić. « Nous appliquons cette formule°: de grandes idées dans une petite ville ». Lors d’une récente rencontre au mois de mai, l’un des intervenants a peint une citation du poète croate Fran Galović sur un mur. Au moins 80 visiteurs y ont assisté. C’était la première fois que des conférenciers venaient de l’extérieur et non pas de la communauté locale.

De l’autre côté du globe, dans une bibliothèque de la petite ville de Goderich au Canada, Christa Lehnen a organisé la TEDx Goderich Library depuis 2012. « Tout le monde est bienvenu », dit-elle. Les conférences sont annoncées dans le guide de la bibliothèque, et comme pour celles de Juneau, le but est d’ouvrir le débat après la projection de plusieurs TED Talks. À travers les années, la TEDx Goderich Library a couvert des sujets comme la collaboration en ligne, le langage et la technologie, le bonheur et l’éducation.

Pour Christa Lehnen, les bibliothèques sont là pour délivrer des contenus informatifs et récréatifs, dont les formats évoluent rapidement. « Nous possédons des bases de données, des jeux vidéo, des vidéos/ périodiques/ magazines en ligne et des e-books, accessibles à tout moment en dehors de la bibliothèque, » explique-t-elle. Les conférences TEDx sont un nouveau format pour un contenu apportant aux spectateurs de nouvelles idées et perspectives, mais qui stimule également leur curiosité et leur soif d’information, raconte Christa Lehen.

Petar Lukačić pense que c’est précisément cette « fracture numérique » qui redonnera aux bibliothèques publiques le rôle essentiel de centre de la communauté. « Nous pouvons parler des e-books et de l’information sur internet, mais ces choses-là sont-elles véritablement accessibles à tout le monde? » demande-t-il. « Vous devez avoir une liseuse pour pouvoir lire un e-book, et avoir un ordinateur, une tablette ou un smartphone, ainsi qu’une connexion internet pour accéder à l’information en ligne. Qu’en est-il des personnes qui n’ont pas tout cela? » La beauté des bibliothèques, nous dit-il, est qu’elles peuvent s’adapter, et combler ces clivages.

Lee Miller, directrice de la bibliothèque publique Butte-Silver Bow Public Library à Butte dans le Montana, vient tout juste de faire ces ajustements. Au cours de l’année précédente, elle a supervisé la construction d’une galerie d’art dans l’espace commun de la bibliothèque. C’est là qu’elle a organisé la première TEDx Butte Public Library en février, avec la diffusion simultanée de la conférence TED2014. Ce nouvel espace résulte, en partie, du développement de la communauté TEDx de l’établissement et du besoin d’un lieu plus vaste pour pouvoir accueillir de futures conférences TEDx, ainsi que d’autres programmations sur l’art et l’éducation.

TEDx Butte Public Library est l’opportunité pour les gens curieux non seulement d’assister à des conférences, mais aussi de se regrouper et de créer des liens. L’été dernier, Lee Miller a organisé son premier événement avec des conférenciers, rassemblant pour l’occasion trois personnalités locales, un défenseur des arts, un activiste et un « amateur de gnôle », afin qu’ils partagent leurs expériences de vie et de travail à Butte. Cette année, elle a invité un passionné d’histoire, un professeur de commerce et un artiste sonore. Elle et son équipe programment actuellement les diffusions simultanées et les conférences de 2015.

Lee Miller décrit les bibliothèques comme un « troisième espace », un environnement social distinct de la maison et du travail. « Les bibliothèques sont depuis longtemps des endroits dédiés au dialogue civique et d’accès à l’information, » dit-elle.

Pour Robert Barr à Juneau, travailler dans une bibliothèque est véritablement stimulant. « Notre mission et le métier que nous exerçons se diversifient de façon exponentielle et vraiment très rapidement, » raconte-t-il. Il explique qu’à travers le pays, les bibliothèques, les grandes comme les petites, commencent à inclure des espaces de création, facilitent l’incubation d’entreprises, et peuvent même permettre à des abonnés d’emprunter des longues-vues, des microscopes et des télescopes. « L’évolution se fait en fonction de ce que chaque communauté attend de sa bibliothèque ». Pour Juneau, dont la communauté est ce qu’il appelle « politiquement divisée », Robert Barr a identifié un important besoin de dialogue et de discussion.

Il parle d’une nouvelle bibliothèque à Mendenhall Valley, une des régions les plus peuplées d’Alaska, qui a ouvert ses portes en 2015. La structure d’environ 2 000m², deux fois la taille de la précédente, comprend une grande salle de réunion et cinq autres salles plus petites. Une de ces salles est d’ores et déjà un lieu de rencontre pour la TEDx Juneau Library.

 

Dans les Marriott Hotels, tout ce que nous faisons repose sur le principe que les voyages élargissent les horizons et éveillent la créativité. Nous avons donc établi un partenariat avec TED, la meilleure équipe qui soit pour diffuser des idées susceptibles de changer le monde. Nous partageons, dans ces pages, les meilleures idées à travers des articles et des vidéos qui suscitent la réflexion en vue d’éveiller la créativité des voyageurs et de leur inspirer de nouvelles perspectives.